Qu’est-ce qu’une lampe pour la culture indoor?

Qu’est-ce qu’une lampe pour la culture indoor?

Publié le:19 Mar 2021

Les lampes HID de haute pression sont utilisées en horticulture depuis plus de 50 ans. Même si la technologie LED est plus récente et efficiente, les lampes HID ont évolué considérablement ces dernières années. Aujourd’hui, l’utilisation de lampes HID, en particulier les HPS, est la plus habituelle dans les cultures techniques. Néanmoins, les grands avantages en matière d’efficience énergétique et le spectre de lumière sur mesure de la technologie LED en font une option à prendre en compte.

Comment fonctionne une lampe pour la culture indoor?

Le fonctionnement des lampes pour la culture indoor ou de serre, se compose d’un tube de décharge renfermant un mélange de différents gaz qui produisent une radiation électromagnétique sous forme de lumière lors du passage des électrons.

Pour que cela se produise, ces lampes ont besoin d’un ballast pour lancer l’allumage. Pendant l’allumage, qui dure quelques millisecondes, la lampe reçoit une décharge de l’ordre de 2 500 à 5 000 volts. Cette décharge transforme le gaz en conducteur, pour faire ensuite baisser le voltage normal de fonctionnement.

De l’importance d’un bon éclairage dans la culture indoor

La lumière joue un rôle très important pendant la phase de photosynthèse. Plus la lumière est intense et plus la plante aura besoin de nutriments dans ses racines et de dioxyde de carbone dans l’air. La lumière booste le développement de la plante.

Un éclairage adéquat est une condition indispensable pour obtenir un rendement optimal d’une récolte.

Un système d’illumination artificiel conçu correctement apporte une grande valeur à la production et permet de cultiver la variété choisie pendant toute l’année.

Une bonne illumination des cultures doit impérativement tenir compte de 3 aspects importants:

L’intensité

En fonction du type de culture, les lampes devront avoir la puissance adéquate pour s’adapter aux besoins de la plante et de la zone de culture. Les besoins de la tomate sont différents de ceux des fleurs.

La photopériode

Dans le cas des plantes photodépendantes, en fonction de la quantité d’heures de lumière d’une intensité correcte, il faudra contrôler les phases de culture, de l’état végétatif à l’état de fructification ou de floraison.

Le spectre

Les technologies des lampes à haute pression n’offrent pas toute la même couleur. La morphologie de la plante, et donc sa production, dépendront des différents spectres de couleurs. Le choix du spectre pendant les différentes phases de culture de la plante favorise la production et la qualité de la récolte.

Comment éclairer notre espace de culture?

La distribution du matériel d’éclairage dans les espaces de cultures et un point critique pour obtenir le meilleur rendement d’une récolte.

Ces espaces de culture doivent être éclairés de façon homogène, en évitant que des plantes reçoivent plus de lumière que d’autres. Pour ce faire, plus le matériel d’éclairage est placé en hauteur et plus la lumière sera diffusée de façon homogène, avec moins d’intensité. Au contraire, plus vous rapprocherez les lampes des plantes et plus vous obtiendrez une intensité élevée, mais au détriment de l’homogénéité, ce qui signifie que les plantes ne recevront pas toutes la même intensité.

De combien de lumière votre chambre de culture a-t-elle besoin?

Il est important de souligner qu’en horticulture, l’intensité de la lumière se mesure en micromoles par seconde et par mètre carré µmol/s/m² ou PPFD.

La quantité de PPFD indique la quantité de µmol que reçoit une surface d’un mètre carré chaque seconde.
L’intensité nécessaire varie en fonction du type de culture:
Tomate: 150 – 360 PPFD.
Concombre: 115 – 355 PPFD.
Poivron: 115 – 325 PPFD.
Roses: 165 – 355 PPFD.
Chrysanthèmes:  100 – 225 PPFD.
Fraise: 65 – 145 PPFD.
Cannabis thérapeutique en phase végétative: 275 – 575 PPFD.
Cannabis thérapeutique en phase de floraison: 600 – 1 000 PPFD.

Le nombre de lampes nécessaires à une culture dépendra de sa surface et du type de lampe employée, ainsi que de l’objectif de rendement de la récolte.

Éclairage pendant la croissance sur une culture indoor

La phase végétative, également appelée « de croissance » des plantes avec des photopériodes courtes se produit lorsque la plante reçoit plus d’heures de lumière par jour que pendant la phase de floraison.

Le nombre d’heures étant supérieur, l’intensité de lumière peut être inférieure, ce qui explique que les appareils d’éclairage utilisés dans les cultures permettent de régler leur intensité, afin de les adapter aux différentes phases de la plante.

Éclairage pendant la floraison sur une culture indoor

La phase de floraison ou de fructification des plantes avec des photopériodes courtes se produit lorsque le nombre d’heures de lumières est inférieur à celui de la phase végétative.

Le processus de photosynthèse est plus exigeant et le nombre d’heures de lumière est inférieur. Par conséquent, les besoins en intensité sont supérieurs.

Types de lampes pour la culture indoor

Les lampes peuvent être classées selon leur technologie ou leur branchement.

Technologie:
HPS. Haute Pression de Sodium. Ces lampes sont les plus utilisées mais aussi celles qui offrent une plus grande intensité avec une consommation énergétique réduite. Elles sont les plus efficientes. Elles boostent les processus de floraison en raison de leur grande quantité de rouges.
MH. Halogénure métallique. Du point de vue énergétique, ces lampes sont moins efficaces. Elles sont utilisées dans les phases de germination des graines et dans les phases végétatives, car elles fournissent une grande quantité de bleus.
CMH. Halogénure Métallique Céramique. Cette technologie est la plus récente et même si elle n’atteint pas l’efficience énergétique des lampes HPS, son spectre est néanmoins équilibré entre les bleus et les rouges, et donc idéal pour les cultures de cycle complet.
Connexions
DE. Double extrémité (Double Ended). Il s’agit de lampes à double extrémité, qui utilisent le porte-lampe K12X30s. Cette connexion s’emploie généralement pour les lampes de 1 000 W qui s’installent sur les luminaires.
Conexiones DE
E40. Il s’agit de lampes avec un porte-lampe fileté. Cette connexion s’emploie généralement avec des lampes de 600 W.
E40
PGZX18. Cette connexion s’emploie généralement avec des lampes CMH de 315 W.
PGZX18

Comment choisir le meilleur éclairage pour une culture?

Les cultivateurs ne manipulent pas tous leur culture de la même façon et tous n’ont pas les mêmes exigences. Tout dépend de l’investissement économique alloué à chaque projet.
Heureusement, il existe plusieurs solutions technologiques, avec différents niveaux d’investissements. Vous avez donc le choix entre différentes options.
En règle générale, choisir le bon éclairage implique de choisir les lampes, les réflecteurs et les ballasts les plus efficaces, tant du point de vue énergétique que de la conception.
À l’heure actuelle, les luminaires de 1 000 W et les lampes Double Ended sont la meilleure alternative, puisqu’ils réunissent toutes ces caractéristiques, avec un budget modéré.
Les éclairages LED ont obtenu, pour diverses raisons, des résultats supérieurs avec une consommation énergétique inférieure, mais le coût reste plus élevé.

Les meilleures lampes pour la culture indoor

En termes de lampes, les options sont nombreuses. Tout dépendra de la zone, de la plante et de l’objectif recherché.Dans les zones de culture de petite dimension, avec peu d’exigences de production, l’utilisation de CMH est recommandée, même si son efficacité énergétique est inférieure à la HPS, mais elle offre tout de même un meilleur spectre de lumière qui favorise l’obtention d’un fruit de meilleure qualité, qui pèse moins.Dans les zones de culture de grande dimension, où prime la productivité, il convient de choisir des systèmes d’illumination dotés de lampes plus efficaces du point de vue énergétique. Dans ce cas, les lampes dotées de la technologie HPS de type Doble Ended sont la meilleure option.

Règles et conseils pour installer les lampes de votre culture

– Tenez compte de la puissance électrique maximale du secteur. Si nécessaire, consultez votre compagnie électrique.
– Planifiez correctement votre zone de culture, sans laisser trop d’espace entre les plantes, car éclairer une rangée vide coûte cher!
– Choisissez la puissance et le type de lampe adéquats.
– Installez les lampes à la bonne hauteur, en fonction des points d’ancrage de la zone et du type de culture.
– Choisissez toujours les systèmes d’éclairage les plus efficients du point de vue énergétique.